À quoi ça sert : la Confiance en soi ?

Mis à jour : janv. 21


La confiance en soi désigne notre foi en notre capacité à agir. La confiance en soi est intimement liée au fait d’oser agir et au droit à l’erreur que nous nous accordons. Quand l'Estime de soi est "se sentir valable" (voir article ici), la Confiance en soi est "se sentir capable". Elle est la juste dose de foi que nous avons en nous-même pour agir.


Avoir confiance en soi c’est avant tout se connaître, c’est croire en son potentiel et en ses capacités.





La confiance en soi est une compétence émotionnelle à la fois importante et complexe car non seulement elle fait appel à de nombreuses autres, mais elle est aussi le pilier pour le développement de bien d'autres.


Elle est intimement liée à


  • la connaissance de soi : avoir conscience de la réalité, de nos capacités et valeurs réelles. Être honnête, objectif et dans la vérité à propos de soi-même.


  • l'acceptation de soi : faire en sorte de se sentir en sécurité à l'intérieur. Être bienveillant avec soi-même, se respecter. Rester fidèle à soi-même sans culpabiliser. Accepter le positif comme le négatif.



  • la responsabilité de soi : assumer qui nous sommes et nos actes. Être acteur et responsable de notre vie.


  • l'affirmation de soi : s'affirmer c'est faire en sorte de donner une réalité à ses aspirations, ses besoins et ses valeurs, défendre ses idées, dans ses opinions mais aussi à travers ses actes. À ne pas confondre avec individualisme ou égocentrisme ! Une affirmation de soi est saine et bénéfique si elle se fait dans le respect mutuel. C'est un équilibre entre respecter son individualité et celle des autres.


  • la pratique de l'intégrité personnelle : c'est ce qu'on appelle souvent "être aligné". Ne pas mettre nos paroles et nos actes en contradiction pour se sentir digne de confiance.



  • la pratique de vie axée sur un but : appréhender l'avenir en suivant un objectif, planifier nos actions, dans le présent en restant cohérent.


  • l'acquisition des compétences : se sentir légitime dans ce que nous entreprenons. Être en possession des outils nécessaires pour agir.


  • La reconnaissance par les autres : le fameux regard approbateur extérieur. Nous allons voir dans la suite de l'article que ce point est particulièrement important pour la Confiance en soi des enfants.


Ça nous sert à quoi d'avoir Confiance en nous ?

La Confiance en soi va participer à augmenter l'Estime de soi dans la mesure où elle nous aide à faire face à des situations que l’on avait de la peine à affronter. Cette confiance nous aide à nous affirmer davantage, et cette affirmation de soi contribue dans un même temps à renforcer notre estime personnelle.


Au quotidien, avoir confiance en soi se traduit par :


  • se fixer des objectifs élevés : être dans une démarche où l'on a le désir d'apprendre, de progresser, être ambitieux pour soi-même et aller de l'avant ;

  • prendre des risques : sortir de notre zone de confort, être créatif, tenter, essayer dans le but d'atteindre nos objectifs ;

  • persévérer face aux obstacles : anticiper les obstacles, ne pas baisser les bras, trouver des solutions, être résilient et optimiste.




On prend alors conscience comme la Confiance en soi est déterminante pour nos projets de vie, qu'ils soient personnels ou professionnels.



Comment développer la Confiance en soi chez les enfants ?

La confiance en soi se développe et n’a de cesse d’évoluer au cours de la vie d’un individu. Elle est particulièrement importante au cours des premières années de l’enfant, mais aussi pendant la période de l’adolescence. La famille et les parents jouent alors un rôle déterminant.


Il est possible de développer la confiance en soi d'un jeune et sa capacité à agir en le mettant au maximum dans une pratique et expérimentation de ses capacités. Mais avant de pouvoir pratiquer et expérimenter, la confiance en soi nous ai donné par les autres, elle ne se décide pas quand on est enfant, encore moins bébé. Elle nous ai donné par nos parents, puis notre entourage.



"Je te fais confiance"

sont des mots qui autorisent,

qui encouragent.



Une ambiance familiale aimante et chaleureuse crée un sentiment de sécurité et de sûreté, et donc de la confiance.





L'enfant se sent en confiance avec ses parents, il peut construire son image, son estime de lui-même.



"On me fait confiance,

je suis quelqu'un de confiance,

je suis quelqu'un de bien."



Cependant si ses parents doutent de ses capacités, l'enfant en doutera aussi. Cet état d'insécurité intérieur aura pour conséquence de manquer d'assurance, il n'osera plus s'exprimer ou entreprendre.



"Qu'est-ce que t'as fait encore ?

Ça ne m'étonne pas de toi tiens"



Ces phrases lourdes de sens, distillées un peu chaque jour au fond de l'enfant s'installent comme un poison et détruisent l'estime de lui-même et donc sa confiance en lui : il finit par croire ce que les autres disent de lui.



"Je suis nulle, c'est vrai".



C'est très tentant de mettre des étiquettes : "maladroit", "sensible", "tête en l'air", "bagarreur", "paresseuse" etc. C'est tentant et facile, mais c'est surtout risqué. En généralisant un acte, un comportement, une erreur, nous risquons de créer une prophétie auto-réalisatrice !


L'erreur sera attendue à nouveau, se répètera sans surprise, deviendra une habitude... puis se transformera en trait de personnalité !


La bonne nouvelle c'est que ça fonctionne aussi dans l'autre sens ;) C'est ce qu'on appelle l'effet Pygmalion : intéressé par un article sur le sujet ? Bientôt en ligne !



Le manque de confiance en soi est un poison pour l'autonomie.

Un enfant qui manque de confiance en lui aura du mal à se détacher de ses parents, il ne s'en sentira pas capable. Pour développer sa confiance en lui, il faut simplement... lui faire confiance :)


Doucement, petit à petit, donnez-lui de plus en plus de responsabilité et donc plus d'opportunités pour :


  • prendre soin de soi : choisir ses vêtements, s'habiller, se laver, se sécher les cheveux...

  • participer aux tâches ménagères : plier et ranger son linge, faire la vaisselle, passer l'aspirateur, faire une course...



  • préparer ses affaires : faire son cartable, faire ses devoirs, faire son sac de piscine, faire sa valise...

  • planifier : préparer son anniversaire (cartes, menu, course, préparation etc.), participer à l'organisation les futurs vacances (où, quand, activités etc.)...


Le plus dur : évitez de mettre votre enfant en difficulté ou en échec, il y a une différence entre demander des efforts pour progresser, se dépasser... et demander l'impossible ! Chaque chose en son temps : à chaque âge, à chaque situation, à chaque profil son défi :)

Tout est une question d'équilibre !


Je vous souhaite de bons moments de Confiance !



Pour participer aux ateliers sur la Confiance en soi chez les jeunes, c'est ici !

Pour accéder aux autres articles sur les compétences socio-émotionnelles, c'est ici !

À très bientôt,

Fany


---

> Ne manquez aucune bonne nouvelle et suivez les actualités !

Sur Facebook c'est ici !

Ici c'est sur Instagram !

Vous préférez LinkedIn ?



Posts récents

Voir tout